Quand la science moderne renoue contact avec le passé

Publié le mercredi 15 mars 2017

En 1912, et à nouveau en 1915, William J. Wintemberg, un archéologue du Musée national du Canada (aujourd’hui le Musée canadien de l’histoire), a fait des fouilles dans un site près de Prescott, en Ontario. Il l’a nommé « Roebuck », d’après un hameau voisin. Le peuple qui habitait autrefois cette région avait des liens avec les Iroquoiens rencontrés à Stadaconé (aujourd’hui Québec) et à Hochelaga (aujourd’hui Montréal) par Jacques Cartier, décrits dans les carnets du navigateur. Mais le site de Roebuck est-il antérieur ou postérieur à l’arrivée de Cartier? Et que peut-il nous révéler au sujet des communautés qui avaient disparu à l’époque où Samuel de Champlain a remonté le même fleuve, moins d’un siècle plus tard, pour créer un établissement français permanent sur l’ancien site de Stadaconé? Lire l'article complet.

Haut de page