Nicolas Corradi

Carte électronique

Nicolas Corradi
Professeur agrégé

GNN 257

Bureau : 613-562-5800 poste 6563

Courriel professionnel : ncorradi@uOttawa.ca

Photo de Nicolas Corradi

Biographie

Les recherches du Dr. Corradi portent sur la génomique de champignons d’intérêt écologique et médical. Ses recherches focalisent particulièrement deux modèles non apparentés au plan évolutif: les champignons mycorhiziens à arbuscules (CMA) et les microsporidies. Les CMA constituent un groupe écologique important d’anciens asexués qui participe dans des symbioses avec les racines de la plupart des plantes terrestres. Ces organismes se caractérisent par un système cellulaire très inhabituel, ou chaque cellules contient des milliers de noyaux. Les recherches du laboratoire visent à comprendre l’origine et l’évolution du polymorphisme génétique qui caractérisent les CMA et à étudier la structure et le contenu des génomes de CMA en comparant de larges données de séquence d’ADN et de cDNA. En parallèle, les recherches du Dr Corradi se fondent sur l’acquisition et l’analyse comparative de données génomiques sur un groupe de parasites intracellulaires stricts appelés microsporidies. Beaucoup d’espèces de ce groupe sont caractérisées par une réduction extrême de leur génome, et représentent donc des modèles idéaux pour étudier l’évolution des génomes d’eucaryotes dans un sens large.

Publications sélectionnées:

  • Corradi N. and A. Brachmann. 2017. Fungal mating in the most widespread plant symbionts? Trends in Plant Sciences.
  • Ropars J., Kinga Sędzielewska Toro K. Noel J., Pelin A., Charron P., Farinelli L., Marton T., Krüger M., Fuchs J., Brachmann A. and N.Corradi. Evidence for the sexual origin of heterokaryosis in Arbuscular Mycorrhizal Fungi. 2016. Nature Microbiology 1, 16033.
  • N. Corradi. Microsporidians: Intracelllar parasites shaped by gene loss and horizontal gene transfers. 2015. Annual Review of Microbiology. 69 (1), 167-183.
  • Pelin A., Selman M.,  Laurent Farinelli, Aris-Brosou S. and N. Corradi. Genome analyses suggest the presence of polyploidy and recent human-driven expansions in eight global populations of the honeybee pathogen Nosema ceranae. 2015. Environmental Microbiology, 17 (11), 4443-4458.
  • Riley R., Charron P., Idnurm A., Farinelli L., Dalpé Y., Martin F. and N. Corradi. Extreme diversification of the MATA-HMG gene family in the plant - associated arbuscular mycorrhizal fungi. 2014. New Phytologist. 201: 254–268.

Champs d'intérêt

  • Évolution des génomes
  • Phylogénomique
  • Bioinformatique
  • Champignons – non modèles
Haut de page