Comment allier études et loisirs

Atteindre un équilibre entre les études et la vie sociale à l’université est un défi. L’université est un environnement très stimulant qui offre d’excellentes possibilités d’activités sociales et d’apprentissage. Trouver le juste milieu peut être plus difficile, tant en raison des nombreux choix que de l’absence de structure (surtout comparativement à l’école secondaire). Cependant, une utilisation judicieuse du temps peut vous aider.

Si vous décidez de ne lire que l’introduction du présent article, retenez au moins ceci :

  • Les passe-temps et les études sont tous deux importants, mais en fonction du temps dont vous disposez, l’un aura préséance sur l’autre.
  • Ne choisissez pas vos loisirs simplement pour éviter vos études. Faites des choses qui vous intriguent ou que vous aimez.
  • Peu importe ce que vous décidez de faire comme activité, faites-le à 100 %, sans quoi ce sera une perte de temps.
  • Ne suivez pas aveuglément vos amis dans leur choix. Les passe-temps « cool » perdent rapidement de leur lustre; faites ce que vous aimez pour bâtir votre propre histoire.

Bien que les activités soient importantes, les études passent avant tout. Si vous étudiez à la dernière minute, vous n’avez pas le temps de faire un travail remarquable. Ceci étant dit, souvenez-vous que vous avez besoin de détente dans votre vie!

1. Choisissez le bon moment

Ce n’est pas pendant la période des examens ou quand vous êtes stressé qu’il faut commencer à chercher des activités en guise d’échappatoire. Participez aux activités quand votre horaire vous le permet et ralentissez la cadence (ou faites carrément une pause) à l’approche des examens ou pendant les périodes de stress. L’été est un bon moment pour tester et découvrir vos intérêts. Initiez-vous à des clubs et adonnez-vous à des sports pendant la période estivale; si vous y prenez goût, poursuivez-les l’automne venu.

2. Choisissez judicieusement vos passe-temps

Vous devez être sélectif et faire des choix en ce qui concerne vos activités parascolaires. Trouver le juste équilibre devient problématique lorsqu’on confond évasion et passe-temps. Posez-vous les bonnes questions : le vrai problème pourrait-il être que vous n’aimez pas étudier? Le cas échéant, tout sauf étudier deviendra un passe-temps. Pour éviter une telle situation, choisissez des activités qui vous tiennent à cœur et que vous pouvez pratiquer à long terme.

3. Créez un emploi du temps, listez vos tâches et réévaluez le tout au besoin

Planifiez les choses à faire et leur échéance, en accordant la priorité à vos cours. En dressant ce type de liste, vous vous libérerez l’esprit et serez plus détendu pour travailler. La technique Getting Things Done (GTD) est d’une grande efficacité – ne manquez pas de la découvrir.

Prévoyez également passer du temps avec vos amis. Cela ne signifie pas de retrancher du temps de vos études, mais plutôt de remanier celui-ci pour vous accorder du temps pour socialiser.

4. Prenez des pauses et prenez soin de vous

Obtenir un A à un examen est un objectif estimable, mais n’en faites pas trop. Étudier à l’excès, surtout pendant de longues périodes, est tout aussi néfaste qu’étudier trop peu. Prenez le temps de vous étirer et de vous ravitailler en prenant une collation. Cela vous aidera à maintenir un bon niveau de concentration. Pour fonctionner de façon optimale, votre corps a besoin d’une alimentation équilibrée, d’activité physique et d’un sommeil adéquat (un peu de temps passé sur Netflix et ce sera encore mieux!). N’hésitez pas à faire appel aux services de coaching et de counselling ou, encore, aux services de santé mentale. Passez au Bureau des études de premier cycle ou au bureau des mentors en sciences pour obtenir des références ou des ressources. Votre bien-être est la priorité ultime.

Un exemple de méthode pour intégrer des pauses dans vos heures de travail

Toutefois, une méthode hybride ou bien à vous pourrait vous convenir davantage. Nous sommes tous différents : l’important, c’est de reconnaître quand une technique ne marche pas et d’y apporter des changements.

Services

5. Vous n’avez pas besoin de tout faire

Pour la plupart des étudiants, le problème n’est pas le manque de temps, mais plutôt le manque de discipline et de raison d’être des activités. Il est préférable de se limiter annuellement à une ou deux activités dans lesquelles vous pouvez vous investir et obtenir de la satisfaction, plutôt que de disperser vos efforts et d’être quasi absents de tous les groupes en question.

Si vous faites ces activités pour alimenter votre CV, rappelez-vous ceci : les employeurs et les meilleures universités recherchent des spécialistes qui se concentrent sur quelques intérêts fondamentaux au cours de leurs études. Peu importe ce que vous choisissez de faire, ce qu’ils veulent savoir, c’est pourquoi vous avez choisi de faire ces activités et ce que vous en avez retiré.

6. Résistez aux tentations!

Apprenez à vous soustraire aux conversations trop longues avec les amis. La vraie astuce consiste à utiliser judicieusement les temps libres entre vos cours pour avancer dans vos lectures et vos devoirs. Si vous passez ce temps à bavarder ou à traîner en ligne, vous devrez consacrer tous vos après-midis et weekends à l’étude. Il faut s’efforcer de rester concentré afin de s’accorder du temps pour le plaisir.

Stéphanie Abo
Etudiante de 4ème année en mathématiques financières et économie

Haut de page