Conférence des nouveaux professeurs - Automne 2018

Quand : 6 décembre 2018 à 9h30
Où : Complexe STEM (STM), pièce 464

Performance, énergétique et personnalité

Par Vincent Careau, Professeur adjoint, Département de biologie

Vincent Careau posing in front of trees

 

Durant cette présentation je vais présenter les grandes lignes du programme de recherche que j’ai mis en place au cours des trois dernières années à l’université d’Ottawa. Nous étudions comment la performance, l’énergétique et la personnalité interagissent Je vais vous parler des premiers résultats obtenus sur des petits rongeurs sauvages, insectes en laboratoire, ainsi que sur des humains. Un thème commun à tous nos recherches est l’utilisation de techniques de génétique quantitative pour partitionner la (co)variance entre plusieurs traits à des niveaux de variation différents.

Biographie : Dr. Careau a obtenu un baccalauréat en biologie de l'Université de Sherbrooke (2000-2003), une maîtrise à l'Université du Québec à Montréal (2004-2006) et un doctorat à l'Université de Sherbrooke (2007-2010). Il a ensuite obtenu une bourse postdoctorale du CRSNG, qu'il a détenue à l'Université de California Riverside (2011-2012). Il est ensuite déménagé en Australie à titre de boursier postdoctoral Alfred Deakin (2013-2015). Le Dr. Careau est maintenant professeur adjoint à l'Université d'Ottawa, où il est titulaire d'une chaire de recherche du Canada en "Écologie fonctionnelle". Le programme de recherche du Dr. Careau comprend la combinaison de plusieurs approches (génétique quantitative, méthode comparative, évolution expérimentale et études sur le terrain) pour examiner la co-variation des caractères à de multiples niveaux d'organisation (p. ex. intra-individuelle, interindividuelle, inter-population et interspécifique) afin d'étudier les co-adaptations entre taux métabolique, performance, comportement, et stratégies d’histoire de vie.


La géométrie/topologie en Science des données et vice versa

Par Maia Fraser, Professeure adjointe, Département de mathématiques et de statistique

Maia Fraser posing outside in a rain jacket

 

Les outils d'apprentissage automatique ("machine learning") sont aujourd'hui largement utilisés à travers une panoplie de disciplines scientifiques et sous-tendent un bon nombre de technologies que nous tenons pour acquises dans la vie quotidienne. Dans cet exposé, je donnerai un bref aperçu de ces développements et j'expliquerai le rôle essentiel des mathématiques pour créer de nouveaux outils et pour comprendre quand et pourquoi différentes approches d’apprentissage fonctionnent. En contrepartie, je finirai en décrivant comment une approche d’extraction d’informations a été utile pour résoudre un problème ouvert dans le domaine mathématique de la géométrie de contact.

Biographie : Maia travaille au carrefour des mathématiques et de l'apprentissage machine. Après un doctorat en mathématiques de l’Université Stanford, elle s'est investie dans des applications en informatique alors qu'elle était post-doctorante à l'ETH Zurich. Par la suite, elle a quitté le monde universitaire pour travailler dans l'industrie du calcul de haute performance. En 2013, elle a obtenu un second doctorat en apprentissage automatique au Département d'informatique de l'Université de Chicago et a ensuite passé deux ans comme boursière postdoctorale à l'Université de Toronto, avant de se joindre à l'Université d'Ottawa en 2015.


Recherche académique / industrielle : Un mariage parfait ou une prostitution intellectuelle……. À vous de juger

Par Mike Organ, Professeur, Département de chimie et sciences biomoléculaires

Mike Organ giving an acceptance speech for his recent award

Une description de l'évolution de nos activités de recherche au fil des ans sera présentée et en particulier le rôle que les collaborations industrielles ont joué dans cette évolution. Je discuterai de l'évolution d'un projet qui a mené à la création d'une famille de catalyseurs disponibles sur le marché et de la manière dont nous avons travaillé à partir d'un niveau scientifique très fondamental jusqu'à la création de ces catalyseurs pour résoudre des problèmes de longue date dans plusieurs secteurs industriels (pharmaceutique, matériaux électroniques, etc.).

Biographie : Le Dr. Organ a obtenu son doctorat en 1992 à l'Université de Guelph. Il a ensuite été boursier postdoctoral du CRSNG au laboratoire du professeur Trost à Stanford (1994). Sa carrière indépendante a débuté à l'Université d'Indiana - Purdue University à Indianapolis en 1994, puis à l'Université York à Toronto en 1997, où il a gravi les échelons pour devenir professeur titulaire. Depuis janvier 2016, il est le directeur du Centre de recherche et d'innovation en catalyse de l'Université d'Ottawa.

Son groupe a été le pionnier du concept de la synthèse organique à flux continu assistée par micro-ondes, ainsi que de plusieurs technologies uniques qui sous-tendent ces efforts. Les efforts de son groupe en catalyse ont mené à la création d'une série de complexes organométalliques à base de carbène N-hétérocyclique qui ont montré une réactivité et une sélectivité inégalées dans les applications de couplage croisé. Cette famille de catalyseurs a été commercialisée et est largement utilisée, y compris à grande échelle, dans la fabrication commerciale d'ingrédients pharmaceutiques actifs.

Le Dr. Organ a reçu plusieurs prix et distinctions prestigieux, dont le Prix Raymond U. Lemieux de chimie organique de la Société canadienne de chimie, le "Prix du meilleur réactif" 2017 de l'Encyclopédie des réactifs pour la synthèse organique (EROS) et le Prix John C. Polanyi du CRSNG.

Depuis 1998, il a créé et dirigé avec succès deux entreprises dérivées.

Haut de page