Deux nouveaux postes de vice-doyen à la Faculté des sciences

Au cours des dernières années, la faculté des sciences a connu une croissance significative de ses effectifs (étudiants, faculté) et de sa capacité de recherche, ce qui a créé de nouveaux défis. Comme toujours, la Faculté des sciences veut rester un leader important et fort au sein de l'Université d'Ottawa et du pays. Pour nous aider à atteindre nos objectifs, le doyen Louis Barriault a créé deux nouveaux postes de vice-doyen. Nous sommes heureux d'annoncer que la professeure Jaclyn Brusso sera la nouvelle vice-doyenne à l'équité, diversité, inclusion et du développement professionnel et que le professeur Alexandre Poulain sera le nouveau vice-doyen associé à l'innovation et aux partenariats stratégiques à partir du 4 janvier 2021. Leur mandat est pour une durée de 5 ans et il est renouvelable. Leur expertise et leur contribution à l'EDI et à l'entrepreneuriat/innovation au sein de la Faculté des sciences sont des atouts importants qui aideront la Faculté des sciences et ses membres à atteindre des objectifs ambitieux. Veuillez-vous joindre à nous pour leur souhaiter la bienvenue dans leurs nouvelles fonctions !

Jaclyn Brusso

Jaclyn Brusso a obtenu son doctorat à l'Université de Waterloo sous la direction de Richard Oakley en 2006. Après avoir obtenu une bourse postdoctorale du CRSNG avec Dmitrii Perepichka à l'Université McGill, puis avec le groupe de Steven Holdcroft à l'Université Simon Fraser, Jaclyn a rejoint le Département de chimie de l'Université d'Ottawa en 2010. Le programme de recherche de Jaclyn se concentre sur les principaux défis liés au développement de matériaux optiques, magnétiques et électroniques plus petits, plus légers, moins chers et plus efficaces. Par la conception et le développement de nouveaux matériaux organiques/inorganiques, qu'elle adapte au niveau moléculaire, elle vise à comprendre et, en fin de compte, à contrôler l'auto-assemblage à l'échelle nanométrique. Jaclyn a reçu de nombreux prix de reconnaissance pour ses contributions scientifiques (par exemple, le prix 2014 du ministère de l'Ontario pour les chercheurs en début de carrière, le prix 2017 de Nano Ontario pour les réalisations exceptionnelles en début de carrière dans le domaine des nanosciences et des nanotechnologies, la bourse internationale sur invitation de la Société japonaise pour la promotion de la science 2018).

En tant que membre de la communauté de l'Université d'Ottawa, Jaclyn a participé activement aux activités de sensibilisation des jeunes et du public visant à promouvoir la sensibilisation et l'engagement du public dans les STIM. Elle s'efforce constamment de sensibiliser les gens aux préjugés et d'autonomiser les membres des groupes sous-représentés. À travers diverses activités, elle vise à renforcer l'équité, la diversité et l'inclusion que la faculté, l'université et la communauté dans son ensemble aspirent à atteindre. Comprendre et identifier les moyens d'aller de l'avant est essentiel pour aborder ces questions difficiles et souvent sources de division. Elle comprend que le lancement de ces discussions difficiles et la fourniture de ressources sont essentiels pour garantir un environnement dans lequel la voix et l'opinion de chacun sont entendues. Depuis qu'elle a pris le rôle de coordinatrice de l'EDI de la faculté des sciences en juin 2020, Jaclyn a facilité les discussions avec les membres de la faculté et les étudiants afin d'identifier les forces et les faiblesses de la faculté des sciences et s'efforce de favoriser un environnement plus inclusif.

Le professeur Alexandre Poulain est debout dans son laboratoire. Il montre à la caméra un petit flacon rempli de liquide vert connu sous le nom de bactéries violettes non sulfurées.

Alexandre Poulain

Alexandre Poulain s'est joint à l'Université d'Ottawa en 2009 après un doctorat à l'Université de Montréal en sciences biologiques au cours duquel il a étudié le cycle du mercure dans l'Extrême-Arctique canadien et un post-doctorat au MIT au cours duquel il a étudié les métabolismes microbiens anciens. Il est professeur titulaire et membre du département de biologie. Son groupe de recherche étudie comment les microorganismes contrôlent l’entrée des contaminants inorganiques dans les réseaux trophiques.  Il s’intéresse  à la façon dont les microbes détectent et transforment les métaux et métalloïdes, en particulier en vue de leur détoxification, ainsi qu'à la façon dont cette information peut être appliquée au développement de nouveaux outils d'analyse et de biorestauration. Il a cofondé, avec l'un de ses anciens doctorants (D. Grégoire), Microbright, une start-up spécialisée dans l'utilisation de microbes naturellement présents dans l'environnement pour fournir une solution écologiquement durable pour le traitement de l'eau. À l'Université d'Ottawa, il a maintenu des liens solides avec des partenaires de l'industrie, du gouvernement et des ONG, via des contrats de service et des possibilités de formation pour les étudiants. Il a également développé un programme de recherche international avec des partenaires aux États-Unis, en France, en Chine, au Japon et au Cambodge. Plus récemment, son laboratoire a débuté un partenariat en soutien à la R&D à Dairy Distillery, une entreprise basée à Almonte (ON) et qui transforme les déchets de perméat de lait des producteurs laitiers de l'Ontario en spiritueux de haute qualité. Alex est membre du Collège des nouveaux chercheurs et créateurs en art et science de la Société Royale du Canada.

Haut de page