Ensemble, préservons la mémoire d’Antoine et encourageons la transmission du savoir

Cette année, une bourse a été créée à l’Université d’Ottawa pour souligner la contribution exemplaire d’Antoine Morin au milieu universitaire et pédagogique. Antoine a été professeur de biologie pendant près de 30 ans et directeur de son département pendant 8 ans. En 2016, il a été nommé vice-doyen des études supérieures de la Faculté des sciences. Dans le cadre de ses fonctions, il avait entamé l’analyse des statistiques et des tendances de recrutement et d’appui aux étudiants des cycles supérieurs. Cette bourse s’inscrit donc dans la continuité de son intérêt indéfectible pour le bien-être de la population étudiante.

Antoine a toujours privilégié la qualité de ses rapports avec ses étudiants. Comme en font foi les touchants témoignages que nous avons reçus, il a servi de mentor et de guide à plusieurs d’entre eux. Antoine consacrait généreusement son temps et son énergie à ses protégés. Il s’employait à leur donner le meilleur de lui-même pour leur transmettre non seulement la rigueur et la passion qui l’animaient, mais également la confiance et la détermination dont ils avaient besoin pour devenir maîtres de leur apprentissage et atteindre leurs objectifs professionnels. Faire comprendre les statistiques est une chose, les faire aimer en est une autre! Et cet exploit, il le réalisait haut la main, même avec les plus rébarbatifs.

En marge de sa recherche en écologie des eaux douces, il a fait figure de pionnier au début de la révolution technologique en enseignement en mettant de l’avant des initiatives numériques originales et avant-gardistes. Son implication comme co-concepteur et coordonnateur du projet BIODIDAC, lancé en 1995 par le Regroupement des universités de la francophonie canadienne, en est un brillant exemple. Cette première banque d’images en ligne en français sur la zoologie, la botanique et la biologie humaine a pris de l’ampleur au fil des ans, donnant la chance à des milliers d’enseignants et d’étudiants à travers le monde de peaufiner leur enseignement et leur apprentissage. Antoine s’y est investi corps et âme pendant près de deux décennies et se faisait une joie de recevoir des courriels du Sénégal, de la Belgique ou même de pays non francophones!

J’ai eu l’occasion de discuter à maintes reprises avec Antoine de la qualité de l’enseignement, de l’importance de la transmission des connaissances et de la nécessité d’appuyer les jeunes de la relève dans leur parcours universitaire pour qu’à leur tour, ils perpétuent cette vision. C’est pourquoi la Bourse commémorative Antoine-Morin souhaite reconnaître chaque année une étudiante ou un étudiant des cycles supérieurs en biologie qui se démarque par son engagement universitaire ou communautaire dans la transmission du savoir.

Aujourd’hui, j’aimerais solliciter votre participation afin d’assurer la pérennité de cette bourse pour les générations à venir. Votre don contribuera bien entendu à préserver la mémoire d’Antoine, mais elle permettra également d’appuyer des étudiants talentueux et motivés qui ont une vision semblable à la sienne.

En mon nom personnel et en celui de Rachel, de Sara et d’Alexis (les enfants d’Antoine), je vous remercie sincèrement de votre soutien.

Michèle La Roche, conjointe d’Antoine
Représentante de la Bourse commémorative Antoine-Morin

Haut de page