Nouveau doyen dans le voisinage uOttawa

Louis Barriault

La Faculté des sciences vient de nommer un nouveau doyen. Louis Barriault, qui a débuté son mandat le 1er juillet, est un doctorant de chimie de l’Université de Sherbrooke de 1997 et enseigne au Département de chimie de l’Université d’Ottawa depuis 1999. Parmi ses expériences dans des postes de direction, il a été: Directeur des études supérieures du Département de chimie et vice-doyen à la recherche, Faculté des sciences. Plus récemment, il a occupé le poste de vice-président associé à la recherche (intérimaire) à l'Université d'Ottawa. Ses recherches portent sur le développement de transformations catalysées par l'or et de réactions photorésoxiques et leurs applications dans la synthèse de produits naturels bioactifs complexes.

Nous voulions en savoir plus sur le Professeur Barriault, qui a accepté de partager quelques mots.

Quand avez-vous commencé à vous intéresser au domaine de la science? Avez-vous eu un modèle d’inspiration, un déclic ?

Je me suis intéressé à la science au début du secondaire. Mes parents m’avaient donné un «kit» de chimie et un microscope (j’avais demandé un téléscope !). J’ai eu le coup de foudre pour la chimie dans mon premier cours de chimie générale au CEGEP Ste-Foy (Québec). Le professeur était excellent et inspirant. Il m’a fait réaliser l’importance de la chimie dans l’amélioration de la qualité de vie des humains. Malheureusement, le professeur est décédé vers la fin du semestre.

Parlez-nous de votre parcours après votre diplôme en sciences.

Après mon doctorat en chimie organique (1993-1997, Université de Sherbrooke), j’ai reçu une bourse de recherche du gouvernement du Québec pour faire des études postdoctorales à l’Ohio State University (Columbus, OH). Pendant mon stage postdoctoral (1997-1999), j’ai réalisé la synthèse totale de la polycavernoside A, une toxine marine possédant une structure complexe.  Cette molécule est produite par une algue qui est impliquée dans les marées rouges. En 1999, j’ai débuté ma carrière académique au département de chimie à uOttawa comme professeur adjoint où j’ai développé un programme de recherche novateur en synthèse organique et en catalyse avec des complexes d’or. Depuis le début de ma carrière, j’ai formé 6 Post-doc, 15 PhD, 19 MSc et plus de 65 étudiants sous-gradués.  J’ai enseigné au niveau sous-gradué et gradué des cours de chimie organique, spectroscopie, chimie médicinale, synthèse organique, et catalyse à plus de 2500 étudiants. De 2006 à 2016, j’ai été titulaire de la première Chaire de Recherche Universitaire en synthèse organique à la Faculté des Sciences. En 2011, j’ai été directeur des études graduées au département de chimie et puis, vice-doyen à la recherche en 2014. Avant d’occuper le poste de Doyen des Sciences, j’ai occupé le poste de vice-recteur associé à la recherche (intérimaire)

Comment ces expériences vous ont-elles préparé à devenir doyen d'une faculté des sciences?

D’abord, ces positions de leadership m’ont permis de bien connaître le fonctionnement de la Faculté des sciences (et de l’université), son écosystème, les professeurs et les employés de soutien. De plus, elles m’ont permis d’établir un réseautage stratégique tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’université. Finalement, elles m’ont permis de bien positionner la faculté des sciences sur l’échiquier universitaire et d’identifier ses besoins

Quelles ont été les leçons apprises en cours de route?

À être stratégique, identifier des objectifs à moyen et long-terme et apprendre à faire des compromis. De ne pas avoir peur de changer un plan et de revoir une décision

Pourquoi vouliez-vous devenir doyen de la Faculté des sciences?

  • Donner aux étudiants une expérience d’apprentissage et de recherche sans pareil
  • Créer un environnement de travail positif et stimulant pour tous et toutes
  • Façonner le futur de la faculté des sciences

Selon vous, quel est le rôle d'un doyen de faculté?

Le rôle de Doyen est premièrement celui de gestionnaire d’une faculté. Selon moi, le Doyen ou la Doyenne doit développer une vision à moyen et à long-terme, être financièrement responsable et être activement impliquer dans les campagnes de financement. De plus, il/elle doit créer un environnement de travail positif et donner tous les outils nécessaires au développement des étudiants, des professeurs et du personnel de soutien

Et comment allez-vous vous y prendre pour remplir ce rôle ?

  • Être collégial et avoir une communication claire et transparente avec les collègues, le personnel de soutien et les étudiants
  • Avoir un raisonnement stratégique et bien gérer le risque
  • Déléguer certaines tâches et travailler ensemble pour établir un consensus dans certains dossiers

Quels sont vos objectifs et votre vision pour la Faculté?

Ma vision pour la Faculté des sciences :

  • Être parmi les 4 meilleures facultés des sciences au pays
  • Développer de nouveaux partenariats stratégiques
  • Former des étudiants pour devenir des citoyens engagés
  • Recrutement international

Mes objectifs pour la Faculté des sciences :

  • Offrir une nouvelle proposition éducationnelle à nos étudiants dans laquelle de nouvelles options en entreprenariat, gestion et «science policy» seront offertes
  • Augmenter le mentorat
  • Enrichir l’expérience étudiante via l’enseignement à travers la recherche
  • Recrutement d‘étudiants de premier cycle et de cycles supérieurs domestique et internationaux de haute qualité
  • Bilinguisme –les étudiants francophones puissent graduer dans le programme en français
  • Augmenter la mobilité étudiante
  • L’excellence en recherche
  • Réduire les coûts de la recherche
  • Supporter et encourager la recherche fondamentale et les grandes initiatives de financement

Quelles seront vos priorités immédiates en tant que doyen?

  • Évidemment, la rentrée scolaire !
  • Le déménagement de quatre départements (CHM, MAT, PHY, EES), des laboratoires d’enseignement et de recherche dans le nouveau building STEM
  • Rencontrer tous les collègues et le personnel de soutien de la faculté des sciences
  • Établir un plan stratégique et d’embauche pour les trois prochaines années
  • Rencontrer les doyens et doyennes des autres facultés pour développer de nouvelles synergies entre nos facultés

Comment pouvons-nous améliorer l'expérience étudiante en 2018?

D’entrée de jeu, je peux dire avec fierté que nous avons un des meilleurs bureaux de premier cycle de l’université.  Il y a deux ans, ce bureau a remporté le prix d’excellence pour le service à la clientèle de l’université. Selon moi, il y a plusieurs façons d’améliorer l’expérience étudiante à la faculté des sciences en offrant de nouvelles propositions éducationnelles à nos étudiants. D’abord la valorisation de l’enseignement -l’enseignement est aussi important que la recherche- et offrir des cours de qualité ayant un contenu qui reflètent les dernières tendances en science. Offrir un mentorat aux étudiants mieux ciblé.

Qu'est-ce qui distingue la Faculté des sciences de l'Université d'Ottawa des autres universités du pays et quels sont les avantages de l'étude des sciences à l'Université d’Ottawa ?

De toute évidence ce qui nous distingue est le bilinguisme! Les étudiants ont l’opportunité d’avoir une formation scientifique de haute qualité dans les deux langues officielles du pays. Nous avons parmi les meilleures infrastructures et centre de recherche au Canada dans lesquelles les étudiants peuvent entreprendre des projets de recherche ambitieux. Maintenant avec le nouvel édifice STEM, nos étudiants pourront développer leur fibre entrepreneuriale et acquérir de nouvelles compétences transversales (soft-skills) comme le leadership, la communication, bâtir des équipes, etc..

Quels défis voyez-vous dans la profession scientifique dans les années à venir, et comment envisagez-vous préparer nos étudiants pour faire face à ces défis ?

Avec l’arrivée de l’intelligence artificielle et de nouvelles technologies disruptives, le marché du travail évolue à vitesse grand V et il faut être à l’écoute des employeurs. Il faut s’ajuster pour toujours offrir une formation scientifique de fine pointe tout en améliorant les compétences transversales de nos étudiants. Bref, il faut toujours être innovateur en enseignement et en recherche.

Ottawa est bien connue pour sa scène culturelle dynamique, son théâtre, ses festivals de musique et ses nombreuses activités de loisirs de plein air. Où sommes-nous le plus susceptibles de vous trouver?

En dehors du travail, vous avez de grandes chances me trouver sur les routes de campagnes ou sous l’eau (en été)!  En fait, je suis un grand amateur de randonnée en moto et de plongée sous-marine dans les eaux froides du Canada et chaudes ailleurs dans le monde. Sinon, je suis chez moi avec ma famille, mon chien et mes plants de piments forts.

Haut de page