Questions-réponses avec les femmes en science de uOttawa

two female scientist working in a lab

En cette Journée internationale de la femme, nous souhaitons mettre de l’avant les femmes de la Faculté des sciences. Quelques-uns ont acceptés de répondre à nos questions, voici ce qu’elles avaient à dire.

Julie Morand-Ferron

Julie Morand-Ferron

Quelle femme scientifique vous inspire? Pourquoi?

Prof. Nicky Clayton, Cambridge University, m’a beaucoup inspirée. Elle a publié des articles novateurs qui ont démontré des capacités cognitives encore inconnues chez les animaux, comme la capacité de se rappeler de ce que l’on a fait à quel endroit et à quel moment (mémoire épisodique). Ses découvertes ont fait le tour du monde et ont contribué à l’essor des études sur l’intelligence des corvidés et des oiseaux en général, au moment où j’étais une étudiante au PhD dans ce domaine. De plus, elle a une vie très remplie; elle étudie et pratique plusieurs types de danse et s’intéresse même à la jonction entre ses deux passions, l’art et l’évolution du comportement. Finalement, j’ai eu l’occasion de la rencontrer pendant ma thèse et elle a été très généreuse de son temps; en acceptant de prendre un repas avec moi et en discutant de mes travaux, elle a brisé le mur que je m’imaginais qui existait entre les étudiants et les chercheurs.

- Julie Morand-Ferron, Professeure agérée, Département de biologie

Monica Nevins

Monica Nevins

Qui vous a influencé à travailler dans le domaine de la science?

Tout au long de ma carrière universitaire, j'ai eu la chance d'être encadrée par des mathématiciens chevronnés qui non seulement incarnaient la passion pour le sujet, mais me poussaient aussi directement à la prochaine étape: choisir les bons cours, appliquer aux meilleures écoles, objectifs tout au long de ma carrière.Un objet inconnu Leur confiance absolue en moi (surtout à des moments où je manquais de confiance en moi-même) était inestimable, et je ne les ai jamais suffisamment remerciés!

- Monica Nevins, Professeure, Département de mathématiques et de statistique

Un souhait/mot pour les futures générations de femmes en sciences?

Rashmi Venkateswaran

Rashmi Venkateswaran

Mon conseil aux futures générations de femmes en science est d'inspirer l'amour de ce que vous faites à tout le monde! Les jeunes femmes et les hommes verront que vous avez des outils pour réussir dans ce que vous faites. Cela encourage les jeunes femmes à suivre leurs rêves et encourage aussi les jeunes hommes à faire de même sans voir de différences entre les sexes. C'est le plus beau cadeau que nous puissions offrir à nos jeunes.

- Rashmi Venkateswaran, Coordonnatrice des laboratoires de chimie de 1er cycle, Département de chimie et sciences biomoléculaires

 

Haut de page