Conférence des nouveaux professeurs - Printemps 2016

Photo of Tom Al

Conférencier : Tom Al (Sciences de la Terre et de l'environnement)

Biographie :

  • Professeur d’hydrogéochimie et d’hydrogéologie depuis janvier 2015
  • Anciennement à l’Université du Nouveau Brunswick, depuis 1996
  • BSc et MSc en Sciences de la Terre de l’Université Memorial et PhD en Sciences de la Terre de l’Université de Waterloo
  • Recherche axée sur le transport des solutés et des processus de réaction dans les systèmes hydrogéologiques, avec des applications en gestion des déchets industriels et de réhabilitation des lieux contaminés

Titre : Recherche sur la diffusion pour appuyer leProgramme canadien de gestion des déchets nucléaires

Résumé : Mon programme de recherche est centré sur la gestion des matières résiduelles provenant des industries minières et d’énergie nucléaire. Cette présentation se concentrera sur les propriétés de transport des roches en lien avec la gestion des déchets nucléaires. Les propriétés de diffusion des roches sont d’une importance primordiale dans la caractérisation des propriétés géologiques de sites potentiels pour un Dépôt en couches géologiques profondes (DCGP). Des études récentes dans ce domaine ont mené au développement de nouvelles méthodes en imagerie par résonance magnétique (IRM) et en imagerie par rayonnement pour mesurer les propriétés de diffusion et de réaction incluant les coefficients de diffusion des pores et effective (Dp et De), la porosité accessible au traceur (ftr), le coefficient de capacité d'échange cationique (CEC) et le coefficient de sélectivité ionique. Les techniques d’imagerie par rayonnement sont rapides et souples, faisant intervenir soit une source de rayons X ou gamma (241Am). Les expériences sont menées en utilisant principalement l’iodure comme traceur classique et le césium pour les expériences de transport réactif. L'évaluation des sites pour le DCGP proposé par Ontario Power Generation pour les déchets d'activité faible et moyenne au complexe nucléaire de Bruce en Ontario a permis de transposer le travail du laboratoire au terrain et d’étudier la diffusion de traceurs spécifiques, ainsi que les effets de l’anisotropie, de pression de confinement et d’échelle. Des mesures ont été effectuées sur 700 m de stratigraphie paléozoïque dans le sud-ouest de l’Ontario. Le forage et l'échantillonnage sur le terrain permettent de comparer les valeurs de De mesurées dans le labo à celles obtenues à partir des profils en profondeur mesurés pour les traceurs d'eau interstitielle naturels. Nos efforts futurs viseront la gestion du combustible nucléaire irradié et porteront essentiellement sur la mesure des coefficients de diffusion pour les gaz dissous (ex. CH4, CO2 et He) ainsi que sur le raffinement des méthodes d’imagerie par rayonnement pour améliorer la détection du traceur afin que la méthode puisse être appliquée aux roches très peu poreuses, et pour élargir la gamme de traceurs pour le transport classique et réactif.


Conférencier : Daniel Fiorilli (Mathematiques and Statistique)

Biographie : Daniel Fiorilli a obtenu son doctorat à l’université de Montréal en 2011, sous la supervision d’Andrew Granville. Durant l’année académique 2011-2012 il a été membre à l’Institute for Advanced Study, Princeton. Il a été postdoctorant à l’université du Michigan en 2012-2014, et durant l’année 2014-2015, il était à l’université Paris 7-Diderot.

Titre : Nombres premiers dans les progressions arithmétiques

Résumé : La distribution des nombres premiers est très importante en mathématiques, et possède des applications notoires en cryptographie et en génération de nombres aléatoires. Une grande quantité de problèmes se ramènent à des questions de nombres premiers dans les progressions arithmétiques; par exemple on pourrait demander à quelle fréquence 1 est le dernier chiffre d’un nombre premier. J’exposerai quelques résultats récents dans le domaine ainsi qu’une partie de mon travail actuel.


Photo of Pawel Hawrylak

Conférencier : Pawel Hawrylak (Physique)

Titre : Concevoir les matériaux à l'échelle nanométrique : défis et possibilités

Résumé : Nous décrivons les défis et les possibilités dans les domaines de la matière condensée et de la physique des matériaux appliqués aux technologies de l'information et de la communication. Nous démontrons comment les matériaux conçus à l'échelle nanométrique peuvent résoudre certains de ces défis. Ceux-ci comprennent les circuits quantiques basés sur le spin des électrons, les systèmes quantiques synthétiques intégrant des états quantiques macroscopiques, les isolants topologiques, les nanostructures de graphène qui permettent l’intégration de fonctionnalités électroniques, photoniques et magnétiques en un seul système de matériaux, et les matériaux bidimensionnels avec charge fractionnelle et gas d’électrons de vallée polarisés.

Bureau de la recherche

Vice-doyen, recherche
Louis Barriault
Téléphone: (613) 562-5800, poste 6076
Télécopieur: (613) 562-5193
vdscires@uOttawa.ca

Responsable du développement de la recherche
Jasmine Lefebvre
Téléphone: (613) 562-5986
Télécopieur: (613) 562-5193
jasmine.lefebvre@uOttawa.ca

Haut de page