Le secret de mon succès…

L’été précédent mon entrée à l’université, j’ai commencé à me demander comment faire pour rester bien organisée et éviter de prendre du retard. J’ai toujours utilisé un agenda, mais je n’étais pas satisfaite des modèles proposés. Un jour, en flânant sur Pinterest, j’ai découvert le principe des journaux à puces (bullet journal ou bujo en anglais). Intriguée, j’ai décidé de m’informer sur cette méthode et de l’essayer. J’étais particulièrement attirée par la possibilité de créer toutes les listes que je voulais et de les disposer vraiment à mon goût. Je suis maintenant en troisième année et j’utilise encore un bujo pour organiser tous les aspects de ma vie.

Un outil puissant pour les étudiants

Chaque personne peut organiser ses listes à sa façon. En tant qu’étudiante universitaire, j’ai commencé par me créer un calendrier mensuel et un calendrier hebdomadaire pour faire le suivi de mes tâches. J’inscris les dates d’examens et de remises de travaux sur mon calendrier mensuel, alors que le calendrier hebdomadaire me permet de noter mes tâches et mes activités quotidiennes, lesquelles peuvent aussi faire l’objet d’un horaire journalier. Si vous avez l’habitude des listes de choses à faire, cette méthode vous semblera très familière. Et plus vous serez à l’aise avec cet outil, plus vous serez en mesure de le personnaliser pour planifier votre budget si vous demeurez à l’extérieur, pour vous motiver à adopter de saines habitudes et même pour suivre votre moyenne pondérée.

Bien plus qu’un simple agenda

Ce qui me plaît le plus, c’est que mon journal m’aide à mettre mon bien-être en priorité et à organiser l’ensemble de mes activités, scolaires et autres. Pendant les trimestres, il est facile de se laisser accaparer par les études et le prochain travail à remettre, et de négliger le reste. Mais la vie ne résume pas à étudier pour réussir des examens! C’est justement pour m’assurer de garder l’équilibre que j’écris tout. Je peux ainsi mettre ma santé physique et mentale au premier plan en notant par exemple les moments où je m’entraîne, où je fais du ménage et où je prends soin de moi. On peut aussi utiliser le bujo pour tenir un registre de ses heures de sommeil ou pour remercier la vie de ce qui nous arrive de bien au quotidien. Cette méthode, qui combine les avantages d’un agenda et d’un journal intime, permet de tout consigner au même endroit.

Tout le monde y trouve son compte

Au début de mes recherches, j’étais intimidée par les modèles que je voyais, qui étaient souvent réalisés de façon très artistique. Mais il n’est vraiment pas nécessaire d’être un grand artiste pour profiter au maximum de son bujo. Cela dit, si vous aimez dessiner et que vous souhaitez laisser libre cours à votre imagination, vous y trouverez un passe-temps tout désigné pour vous aider à relaxer. Quoi qu’il en soit, la beauté n’est pas une obligation : les novices et les personnes moins portées sur la créativité trouveront sur Internet de nombreux exemples fort minimalistes.

Pour terminer, j’aimerais préciser que cet article se base sur mon expérience personnelle. En faisant une petite recherche sur Google, vous constaterez que le bullet journal est un outil très polyvalent qui offre une multitude de possibilités. Si vous cherchez des idées inspirantes pour la conception et l’utilisation de votre bujo, je vous recommande fortement de consulter Pinterest et YouTube.

Alexa
Étudiante mentor en sciences biomédicales

Haut de page